On a récemment emménagé à Lyon dans le quartier de la Croix-Rousse. Grâce à notre adorable voisin de palier, on a découvert que la propriétaire de la maison d’hôtes Les Loges du théâtre accueillait des producteurs locaux pour leur permettre de vendre leurs fruits et légumes frais pendant cette période exceptionnelle. Du coup, on est bien contents et on se régale, notamment avec cette quiche gourmande, faite avec les poireaux du GAEC de Cérivol 🙂 !

Vous trouverez ma recette ci-dessous, ainsi que son accord vin et recette proposé en association avec le site Beaux-Vins.com.

Ma recette de quiche aux poireaux, lard fumé et reblochon.

Pour 1 quiche

40 min en tout
25 min (prép)
25 min (cuisson)

Ingrédients

  • 700 g de poireaux (entiers ou blancs seulement)
  • 1 pâte brisée
  • 2 œufs
  • 150 g de poitrine fumée tranchée
  • 1/2 reblochon
  • 20 cl de crème fraiche
  • 10 cl de vin blanc sec
  • 50 g de beurre
  • Sel et poivre

Etapes

  1. Préchauffez le four à 210° C.
  2. Etalez votre pâte dans un moule à tarte. Piquez le fond de votre pâte avec une fourchette – pour éviter à la pâte de gonfler en cours de cuisson –. Faites cuire la pâte à blanc 10 min.
  3. Emincez les poireaux en rondelles (ou les blancs, selon votre préférence) puis rincez-les – dans cet ordre, pour vous éviter d’avoir quelques grains de terre sous la dent 😉 –.
  4. Dans une sauteuse, faites-les blanchir (dans de l’eau bouillante pendant 2 min). Pendant ce temps, coupez vos tranches de lard fumé en petits morceaux – je vous conseille d’utiliser des ciseaux –.
  5. Egouttez vos poireaux. Dans la sauteuse, faites revenir les poireaux dans le beurre puis ajoutez-y le lard fumé et enfin le vin blanc.
  6. Dans un bol, battez les œufs et la crème liquide. Salez et poivrez. Coupez le reblochon en fines tranches et réservez-les.
  7. Une fois cuit, étalez le mélange de poireaux et de poitrine fumée sur la pâte puis versez-y l’appareil.
  8. Disposez ensuite vos tranches de reblochon.
  9. Mettez la quiche au four 20 min – si vous avez un mode grill, activez-le pendant 3 min de plus pour faire dorer le reblochon et le rendre croustillant –.

Quel vin pour accompagner cette recette de quiche aux poireaux ?

Vous souhaitez accompagner ce plat d’un bon p’tit vin mais vous ne savez pas trop quoi choisir, ou vous voulez trouver d’autres idées pour changer ? Je vous invite à consulter les propositions d’accords mets et vins – aussi bien en rouge qu’en blanc – de notre ami Beaux-Vins.

Quelques mots pour conclure

Gros coup de cœur gourmand !

Un ami m’a dit récemment qu’on ne mangeait pas les verts du poireaux. Leur goût est certes plus amer mais il parait que les vitamines et les minéraux du poireaux se trouvent surtout dans la partie verte. Ce serait dommage de s’en priver !

Vous n’aimez pas les feuilles vertes de poireaux ? N’utilisez que les blancs pour cette recette.

Que faire des feuilles vertes que vous avez mis de côté ?
Vous pouvez les émincez finement pour en faire une fondue de poireaux pour accompagner, par exemple, un magret de canard – vous pouvez les faire fondre avec un peu de graisse de ce magret, un délice testé et approuvé ! –.

Sinon, vous pouvez les émincer et les conserver car elles peuvent servir pour agrémenter une soupe, un bouillon de légumes, une omelette, un gratin, un risotto – que sais-je encore ? – .

Et vous, vous la cuisinez comment votre quiche aux poireaux ? Si vous voulez partager votre expérience et vos conseils, n’hésitez-pas à le faire en commentaire ci-dessous.

Vous pouvez aussi me suivre sur Instagram ou sur ma page Facebook.

Régalez-vous 😉 !
Nini